Qui je suis ?

DSC01557

Il est difficile de se décrire soi-même. « Comme dit mon pote Gandhi, le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui-même » … ok, je vais bosser ma souplesse.
Je disais donc, difficile de se décrire, hormis les brèves descriptions de types scolaires par lesquelles je commencerai.
Je me présente, je ne m’appelle pas Henri mais bien Axel, j’ai 29 ans dans 1 mois (le 30 janvier 2016), que je fêterai autour du monde.

Jusque là, tu me suis ?

Je suis pompier professionnel depuis 2008 à Villeurbanne, en banlieue Lyonnaise. Ce métier avec ses horaires décalées me permet de me donner à fond dans d’autres passions que sont la vidéo, le dessin, l’organisation de concerts et d’évènements de lutte contre les discriminations.
Engagé et du côté de la force obscure de la gauche depuis… Je dirais avant même d’être né (merci Maman, merci Papa et Merci les grands-Parents) cela fait partie intégrante de qui je suis.
Je ne crois pas que cela soit dissociable de ma personnalité.

Je t’ai pas perdu, tu me suis toujours ?

Fana de concerts également, je sillonne la France et les pays limitrophes pour partir écouter les groupes que j’aime, très souvent des groupes d’amis dont je vous ferai partager les morceaux tout au long de mes vidéos autour du monde.
J’en viens donc aux ami-e-s, une autre des choses qui me font avancer dans la vie. Une seconde famille, des personnes qui je sais seront là en cas de coup dur et vice et versa. Je ne dis pas qu’ils remplacent ma graaaaaannnde famille (salut les cousins, cousines, soeurettes, tantes, oncles, ma filleule que j’aime, papa, maman, pépé, Monique, George, Pierrot…) , mais ils représentent beaucoup.

Je sais que vous attendez ça depuis le début, mais non je ne ferai pas de description physique,vous n’êtes pas sur un site de rencontres :p….

Allez je vous laisse et n’oubliez pas de me suivre de temps en temps, savoir que vous me lisez me donnera l’impression de ne pas être seul avec pour seul fardeau mon sac à dos et mon cerveau comme seul poto.

Je pars, tu me suis ?