Hasta Aqui todo va bien !!!

Pour l’instant tout va bien, après 3 jours à Palenque dans le Chiapas ou je me suis fais bouffer par des puces j’ai pris la direction de la capital, Mexico DF, ou des ami-e-s de Bordeaux m’ont rejoins et avec qui j’ai pu fêter mon anniversaire. DSC03067

DSC03187DSC03199

Et décidément la politique et la musique nous font rencontrer des gens supers ! Donc pour ceux et celles qui écoutent de la musique de supermarché ou qui ne s’intéressent pas à la politique et bien je vous le conseille vivement pour vos prochains voyages. Cela nous à permis d’avoir des supers adresses de bar concert, d’être invité à manger des pizzas maison avec tous les gérants de l’auberge de rencontrer et d’être invités chez des mexicains au détour d’une ruelle à écouter du rock et à boire un verre chez eux, de bien accrocher avec le tattoueur et nous faire inviter chez des potes à lui à boire des bières et à échanger sur la musique ou le graffiti…. Bref juste de rencontrer des gens comme nous, graffeur, tattoueur, zikos, millitant,punk…

DSC03083

IMG_4457

Grace a tout cela nous avons pu voir d’autres facettes des villes visitées. C’est aussi pour cela que j’ai posé mon sac à dos une semaine dans le Chiapas, à San Cristobal de las casas plus exactement.

Le Chiapas est la région du Méxique qui vu la révolte menée par l’Armée Zapatistes de Libération National et qui débuta dans les années 1980. Mais le soulèvement armé, événement le plus visible de la révolte, date lui du 1er janvier 1994 dans le sud-est du Mexique avec la prise de San cristobal de las casas et de plusieurs autres chefs-lieux. Une partie des communautés du Chiapas (les « zapatistes » ou « néozapatistes ») se sont regroupés pour défendre des droits qu’ils pensaient bafoués, et se sont entrainés à l’affrontement armé. Depuis 2001, les zapatistes déclarent continuer la rébellion en défendant une voie d’autogestion et en organisant un système parallèle d’éducation, de santé, de police, de justice etc. Il est à noter que d’autres groupes armés existent au Chiapas, dont l’EPR (Ejército Popular Révolucionario, Armée populaire révolutionnaire), ainsi que des groupes paramilitaires.

DSC03218

DSC03222

En gros c’est une région ou la lutte est encore très présente et donc très intéressante, même si c’est assez difficile d’approcher les communautés zapatistes quand on n’a pas beaucoup de temps. Nous avons quand même pu échanger un peu et assister à une manifestation avant la venue du Pape, pour dénoncer le déplacement de communauté indigène, pour exiger la libération de prisonniers politiques ainsi que des réponses sur le meurtre de militants et la disparition des 43 étudiants. Et l’église de San Cristobal qui doit accueillir le Pape dans 2 jours et qui avait été fraichement repeinte pour l’occasion à été de nouveau repeinte de slogans politiques…

DSC03082  DSC03151     

Après cette petite pause alternative pleine de très bonnes rencontres, je prends la direction du Yucatan pour mes 10 derniers jours aux Mexique, ensuite je prendrai la direction du Costa Rica le 25 février.

DSC03329

3 Des réflexions sur “Hasta Aqui todo va bien !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*