Mon bilan du Tour du Monde 2016

                                         Mon bilan de 12 mois autour du Monde

Mes montages vidéo et ma sélection de photos ne sont pas terminés mais mon voyage se rapproche de la fin malheureusement.

Des images de ce que j’ai vécu cette année me reviennent tous les jours, alors j’ai pensé à commencer un bilan. Pour avoir un peu d’aide j’ai sollicité tous ceux et celles qui me suivaient sur Facebook en leur demandant de me poser des questions, sur mon tour du monde ou sur Le tour du monde en générale.

Et ben j’ai été servi ! Des dizaines de questions, marrantes, philosophiques, personnelles, techniques, bref toutes très intéressantes. Elles vont me permettre de me replonger dans mes souvenirs et personnellement, me laisser une trace écrite de mon voyage, car l’écriture c’est pas mon truc je préfère partager des petits montages vidéos et des photographies.

Je vais donc essayer de répondre le plus précisément possible à vos questions. Ses réponses sont personnelles et reflètent ce que j’ai moi-même ressenti ou ma façon de penser.
Je n’ai pas la prétention de penser la bonne chose sur tel ou tel pays ou telle façon de voyager, chacun aura une approche différente sur un pays, sur le voyage en général ou sur un tour du monde.
Je partage avec vous mon approche et mon bilan personnel du Tour du monde.

Alors par ou commencer?

En tout cas je vois que ce qui intéresse beaucoup les gens sur un tour du monde …  C’est la bouffe, les rencontres et le rapport avec la solitude, ça tombe bien c’est effectivement ça un tour du monde !

Celle qui est revenue le plus souvent :

Est ce qu’il y a une destination ou j’ai eu un réel coup de coeur, que ça soit pour les paysages ou les rencontres humaines ?

Je vais répondre à celle-ci qui fait partie pour moi d’une des questions les plus compliquées.
Tout d’abord quel pays ai-je visité ?

Je suis parti de Lyon en France le 28 décembre 2015, direction Francfort pour une première nuit à dormir dans un aéroport, puis direction ma première destination le Mexique.
12 Mois de voyage qui ont donc commencé au Mexique, puis Cuba ou mon père m’a rejoint. Ensuite retour au Mexique ou deux ami(e)s de Bordeaux, To et Alice, m’ont fait la surprise de passer un mois avec moi. Puis j’ai visité le Costa Rica, le Panama, la Colombie,le Pérou, la Bolivie, le Chili , Buenos Aires Argentine, La Nouvelle Zélande, l’Indonésie, la Malaisie, Bornéo, Singapour, le Népal, le Vietnam, le Cambodge et j’ai fini par le Laos.

Difficile de choisir le meilleur ! Pour ma part les rencontres avec certains locaux et voyageurs m’ont donné des coups de coeur pour certains pays. Pour l’instant, la Colombie reste dans le top 3, mais le Népal aussi. Et les différentes rencontres m’ont fait passer des mois inoubliables en Nouvelle Zélande, en Indonésie ou encore en Malaisie.

Viennent une multitude de questions sur les plus et/ou les moins des pays, j’ai donc fais un tri des questions pour vous répondre.

Les pays préférés ?

Colombie, Népal, Mexique, Laos….

Les pays les plus accueillants ?

Népal, Cuba, Colombie…

Le pays le moins accueillant ?

La Nouvelle Zélande et le Vietnam.

Le pays ou je me suis le plus reposé?

Malgré moi ça aura été la Bolivie à cause d’une salmonellose, donc antibio, prise de sang à l’hôpital populaire de Sucre, repos, riz blanc poulet… Merci d’ailleurs à Su qui m’aura bien aidé et accompagné à Sucre et merci aussi aux personnes rencontrées dans l’auberge à Sucre, Manon, Alex, Su, Anais, Fabien, Maeve et toutes les autres personnes rencontrées là bas.

Le pays où l’on mange le mieux ?

Alors là c’est chacun ses goûts ! Moi j’adore la bouffe asiatique, donc la Malaisie et Singapour étaient top pour ça avec toutes les cultures de l’Asie qui se croisent. Mais la nourriture du Pérou était pas mal non plus ! Déjà j’adore les patates et là-bas tu es servi et les péruviens de Lima disent que c’est la deuxième meilleure gastronomie au monde après la France. Et ils ont sûrement raison, ayant testé je peux confirmer ! Mais j’ai percé leur secret, à Lima j’ai pu voir de nombreuses universités culinaires françaises.

Le meilleur alcool du monde ?

Alors entre le Pisco, la tequila, le rhum, le mezcal, l’aguardiente, le ferney, le vin népalais, l’alcool de riz, le whisky laotien… Je dirais en premier le Rhum, en second le Pisco et en troisième l’aguardiente.

Là où j’ai le plus fait la fête ?

Je pense que c’est en Colombie, le pays de la danse, de la cumbia, du reaggeaton. J’y ai vu aussi  de bons concerts dont le groupe de Street Punk Espagnol, Non servium, à Bogota avec 2000 redskins. Ou encore celui de Manu Chao dans les arènes de Manizales en Colombie.
Mais en règle générale dans toute l’Amérique du sud c’est la fête!

On en vient aux questions indiscrètes et plusieurs fois posées…

Les filles qui embrassent le mieux ?

Alors contrairement aux rumeurs, je n’ai pas embrassé une fille par pays, enfin je crois (lol) et je ne peux pas répondre à cette question ça ferait des jalouses à travers le monde entier.

Le pays où les filles sont les plus belles ?

Je dirais beaucoup de pays d’Asie et la Colombie, la célèbre « chica colombiana » dont on n’arrête pas d’entendre parlé en Amérique du Sud.

Est-ce que tu as rencontré quelqu’un pour qui tu as développé des sentiments amoureux ?

Oui en effet je me suis attaché à une personne, mais comme le voyage, cela aura été pour ma part intense et éphémère, avec un petit gout de « c’était trop court » mais en même temps le voyage continu.

Est-ce que parmi toutes mes rencontres il y a la rencontre qui m’a touché?

Comme pour les pays, je ne peux pas choisir la personne qui m’a touché le plus car j’ai partagé des choses différentes avec chacune et chacun, et ils m’ont tous marqué d’une façon différente et je ne les oublierai pas…
Lotus,  Antoine, Quentin,Marlène, Vincent, Mélodie, Jessica, Tania, Talia, Nathalia, Christiana, Marie, Riko et Sandra, Manon, Su, Simon, Clement, Clémence, Ankara, Yvan,Erik et tous les potes du RaSH Bogota, le trio de Marseille… bref plein d’autres que j’oublie de citer.

Passons aux questions plus sérieuses ou alors plus spirituelles pour certaines et plus techniques pour d’autres.

La préparation de mon tour du monde ?

Beaucoup de questions sur mon budget, comment j’ai fait pour partir de mon boulot etc…

Alors pour ceux et celles qui ne le savent pas je suis pompier pro sur Lyon depuis 2008. Je suis fonctionnaire et je peux prendre une disponibilité à mon travail, c’est à dire que ma carrière se fige mais je peux reprendre ma place à mon retour. Donc pendant cette année je n’ai pas de revenu et je ne cotise sur rien, plus d’assurance, plus de mutuelle.

J’ai donc déposé ma disponibilité 6 mois avant mon départ, j’ai souscrit à une assurance spéciale pour les longs voyages bien connue par les Tourdumondiste (Chapka Assurance).

En France, j’ai rendu mon appartement, vendu le maximum de choses et vendu ma voiture.

J’ai gardé la même banque mais il existe une banque en Allemagne (Number 23) qui vous facilitera la vie en voyage, je vous la conseille.

J’ai explosé mon budget suite à des soucis avec des compagnies aériennes ( je reviendrais sur ça après ) et suite à des problèmes personnels.
Sinon je suis parti avec 12 000 euros pour 1 an. Avant de partir j’ai acheté mes deux plus gros billets qui ne sont donc pas dans le budget de 12 000 euros : mon billet pour Lyon-Cancun et le Billet Santiago Chile-Auckland New Zealand.

En parlant de billet, j’ai donc fait le choix de les acheter au fur et à mesure car je voulais être libre même si cela m’a posé quelques soucis.
Sachez qu’il existe plusieurs compagnies et sites font des billets tour du monde. Ca peut parfois valoir le coup.

Est-ce que je ferais les mêmes choix, la même route ?

Je pense que oui car mon voyage a été parfait ! Chaque galère qui est arrivée n’est pas arrivée pour rien.
Si je pouvais rajouter des pays je rajouterais en priorité, les USA, le Brésil, la Nouvelle Calédonie, l’Ethiopie, la Mongolie et l’Iran.

Comme quoi je vais sûrement repartir rapidement.

Les choses les plus émouvantes que j’ai vécues ?

La grand-mère cubaine qui a offert à mon père et moi un livre sur Che Guevara avec un mot personnel dedans, en nous faisant un gros câlin les larmes aux yeux le jour de notre départ.
Les discussions sur les conditions de vie au Népal avec notre guide.
Les retrouvailles avec mes soeurs, ma mère et mon beau père en Indonésie et, avec mon père à Cuba.
Le dernier jour avec Marlène et Vincent en NZ après avoir passé 25 jours tous les 3 dans un van à parcourir l’ile du Sud de la New Zealand, alors que je ne les connaissais que depuis 3 jours.
Mon dernier jour autour du monde ou je laissais Lotus avec qui j’ai partagé mon voyage sur 5 pays et où je mettais fin à un an de voyage.

Mon plus gros coup dur ?

Le décès de mon grand père où pour la première fois de mon voyage je me suis senti réellement seul. D’ailleurs je remercie énormément Marlène et Lotus qui ont été là pour moi à ce moment difficile. Et merci à toutes les personnes qui m’ont écrit.

Mes meilleurs souvenirs ?

Les rencontres et discussions avec les locaux au Népal, le mariage népalais, trek au Pérou, nager avec les tortues et raies manta en Indonésie et Malaisie, voir un oran-outan à Bornéo, un paresseux aux Costa Rica, un match de foot de l’atletico national a Medellin, le concert de manu chao a Manizales, le mois en Van en Nouvelle Zélande, la manifestation et le concert du 1 er mai avec des militant(e)s antifascistes à Bogota.

Quelle est la langue que j’ai le plus utilisé ?

Alors je suis parti avec un niveau proche du 0 sur 10 en anglais et du 2 sur 10 en espagnole, maintenant en anglais je dois être proche du 1 , et oui difficile d’apprendre cette langue en Asie et je l’est pas parler en amerique du sud pendant 6 mois mais par contre j’ai beaucoup progresser en espagnole et je suis arrivé a avoir beaucoup d’échange que ça soit sur la politique, le voyage ou  la musique.

Un voyage autour du monde, rencontre avec l’humanité,quel est notre point commun à tous et toutes ?

Le SELFIE

Tout au long de mon voyage est qu’il y a des moments ou je me suis retrouvé seul et si oui à quoi je pensais ?

Alors en voyage on est rarement vraiment seul, et malheureusement pour moi les fois ou cela m’est arrivé c’était pas les plus cool, j’ai fais 3 jours seul à Palanque au Mexique, seul dans mon dortoir de 10 ou je me suis fait bouffer par des puces de lit HORRIBLE, et j’ai été seul aussi à la PAZ en Bolivie, ou ma salmonellose avait commencé, seul encore dans mon dortoir de 10.
Dans ces moments là je pensais beaucoup à ma famille et à mes potes, toutes ses personnes qui normalement sont là quand on est pas bien physiquement ou moralement. Et je tiens à remercier toute ces personnes qui m’ont écritent, donné des conseils, encourager et tout ça par message.

Mais à aucun moment j’ai regretté le choix d’ être parti seul et aussi longtemps. Je repartirais surement très vite en voyage, pas forcément seul, pas forcément aussi longtemps, mais ça m’empêcheras pas de repartir seul car j’ai bien aimé cette liberté que l’on a en voyageant seul, la liberté d’organiser son parcours comme on le veut, la liberté de rencontrer des gens et de faire des bouts de voyage avec eux et la liberté de quitter ces gens du jour au lendemain si nos projets changent ou si ça n’ accroche plus.
Je ne pense pas que voyager seul est mieux que voyager avec un pote, une pote, ou sa petite copine, petit copain ou famille, c’est juste à chaque fois des voyages différents et qu’on ne vit pas de la même manière.
Conclusion je revoyagerais seul parfois je pense mais je voyagerais volontiers accompagné aussi.

La Compagnie aérienne qui m’a posé le plus de soucis et quel message j’aimerais leur faire passer ?

Alors oui pour ceux et celles qui veulent partir comme moi en achetant billet par billet pour être libre, sachez que la liberté n’existe pas vraiment dans ce monde sinon il n’y aurait pas de frontière.
Donc pour information nombreux sont les pays qui souhaitent une preuve que vous sortez de leur territoire comme un billet d’avion par exemple, mais j’ai l’impression que des compagnies aériennes font leur business sur ça.
Comme viva Colombia qui n’a pas accepté la preuve que je sortais d’amerique latine et donc forcément de Colombie. Mais le premier prix reviens à AIR NEW ZEALAND, qui n’a pas accepté mon billet d’avion de sorti car il n’y avait pas le numéro de vol (ce qui n’était pas possible car celui ci est délivré quelques jours avant le départ). Donc il m’ont forcé à acheter un billet pour un retour vers la france pour prouver ma sortie du territoire et bien sûr avec leur compagnie aérienne. Donc j’ai acheté un billet en plus, que je n’est jamais utilisé.
Alors je leur passe comme message …….. CENSURE

Si c’était à refaire ?

Je crois que je ne changerais rien car même les galères m’ont apporté par la suite des bonnes choses. Comme une impression qu’il n’y a rien qui se passe par hasard.
Mais il y a des milliers de façons de faire un tour du monde donc si je repars un jour cela sera différent, mais je suis sûr que ça sera très bien aussi.

Que t’as apporté personnellement ce tour du monde? Qu’est ce qui a changé en toi?

C’est dur de me rendre compte de ce qui à changé en moi. Je pense que mes ami(es) et mes proches seront plus aptes que moi pour les remarquer.
Je peux quand même dire que j’ai le sentiment d’avoir plus de recule sur les choses, certaines que je vais trouver moins grave et d’autres encore plus grave.
Je pense maintenant assumer encore plus mes convictions sur le vivre ensemble.
Ensuite j’ai aussi appris à me poser pendant mes voyages, ne pas vouloir absolument tout voir, tout visiter. Par exemple j’ai vraiment aimé me poser plus d’une semaine dans une auberge avec comme seul objectif discuter avec les gens, me balader pour aller me chercher à manger et rien faire.
Cela a confirmé aussi que ce que j’aimais dans la vie c’était partager et rencontrer des gens, que ça soit des locaux ou des voyageur comme moi, qu’ils ou qu’elles soient français e s ou étranger.

Maintenant quelle vision de la vie as-tu? Comment est vécu la situation mondiale à travers les différents pays que tu as vu? comment ont été vécu les différents événements marquants de ces derniers mois dans les pays que tu as fais?

Ma vision de la vie ? bonne question, je ne sais pas je suis entre désespoir avec tout ce que j’ai vu a travers les informations ou en voyageant…
Avec les peuples indigènes qu’on déplace au Mexique pour des intérêts économiques, avec les gouvernements élus qui mentent à leur peuple comme en Bolivie, quand on voit que les millions de dons qui on été fait au Népal après le séisme de 2015 est toujours bloqué par le gouvernement, quand on voit le brexit, l’élection de trump, la monté du FN en France, la dictature de Erdogan en Turquie, le fascisme de DAESH…
Bref tout ça mais en même temps j’ai de l’espoir car il y a dans tous les pays que j’ai traversé des hommes et des femmes qui ne se laissent pas faire et qui veulent un meilleur futur. Et même si beaucoup de pays ont leurs propres problèmes internes à régler ça ne les empêche pas de regarder ce qui se passe dans le monde car il se rendent bien compte que ce qui arrive en europe ou aux Etats-Unis influencera forcément en bien ou mal leurs façons de vivre dans leurs pays.
Par exemple en Colombie les militants des droits de l’homme était au courant de la grosse répression qu’il y avait autour des manifestation contre la loi travail.
Et que ça soit a Cuba, en NZ ou au Népal tout le monde nous a parlé des attentats en France.
Beaucoup de gens ont aussi une mauvaise vision de ce qui ce passe en Europe en ce moment. Pour avoir vu ou entendu des conversations avec des canadiens, new zealandais beaucoup simplifient les problèmes en Europe. Et c’est triste de voir que les gens n’ont aucun recule sur les conflits mondiaux.
En tout cas j’ai vu beaucoup de gens qui on été surpris du Brexit, surpris de l’élection de Trump, triste pour l’attaque à Nice avec le camion, et d’autres se moquer de la polémique du burkini en France.
Au final je me suis sentis moins seul dans mes convictions tout autour du monde que en France.
Et je pense que mes convictions en sont encore plus renforcées.

Es tu heureux après ce tour du monde? quelle était ta définition du bonheur avant et qu’elle est elle maintenant?

Je suis heureux de ces un an autour du monde, je n’ai aucun regret, je suis même très triste de revenir, le retour a été difficile, j’ai eu la boule au ventre et j’étais triste de terminer ce voyage, triste de quitter les personnes avec qui j’ai partagé beaucoup de choses, et un peu peur de ce qui va arriver même si maintenant je peux me dire que repartir c’est pas si difficile que ça.
Je sais pas ce qu’étais vraiment le bonheur pour moi avant de partir mais je pense que c’était de passer des bons moments avec ma famille et mes ami(e s) et c’est bien la seule chose qui me console quand je pense à mon retour.

Est que c’est facile d’éviter les villes touristiques ?

Oui et non en faite pour éviter les zones touristiques il faut avoir du temps et ne pas forcément vouloir tout voir. Echapper totalement aux zones touristiques si on veut découvrir un pays c’est très difficile et tourisme ne veut pas forcément dire le blanc qui vient d’Europe. Beaucoup de pays ont du tourisme interne et si tu es au même moment que les vacances des malaisien en Malaysie alors réserve tes auberges avant comme pour la semaine sainte ( santa semana ) en Amérique latine.

L’endroit où j’ai trouvé qu’il y avait moins de barrière entre les gens ?

Je pense la Colombie et l’Amerique latine en générale car la culture latine étant proche de la notre c’est plus facile. Ensuite je pense au Nepal où la culture est différente de la notre mais pourtant nous avons senti que ce n’était pas forcément difficile d’échanger et de partager nos cultures.

Est ce que ça va être difficile pour moi de reprendre une routine ?

Oui je le pense car je n’ai jamais eu de vrai routine avant ce voyage et maintenant ça fait un an que je suis en mode vagabond, sans endroit fixe et en ma possession un sac de 20 kilos. Je pense qu’en rentrant je vais reprendre mes activités dans les différentes associations dont je fais parti et surtout maintenant que j’ai réalisé un de mes plus vieux rêves je vais continuer à essayer de réaliser les prochains…

Là ou j’ai vu la plus forte harmonie entre l’humain et mère nature ?

Alors sachez qu’au niveau environnement j’ai été très déçu et désespéré car rares sont les pays qui ne sont pas submergés par le plastique, venant d’autres continents mais aussi très souvent jeté par les locaux eux même. Combien de personnes locales j’ai vu jeter leurs déchets par terre ou dans les rivières, c’est désespérant, tout comme la monoculture de beaucoup de pays comme les champs de palme en Asie qui exploitent des gens et tuent la faune et la flore.

Mais la où j’ai vu une harmonie je dirais au Perou avec la culture andine, et la patchamama. Une conscience qu’il faut protéger la nature. Par exemple les guides du Trek au Perou nous on demandé de prendre un caillou qu’on a déposé au sommet de la montagne pour la remercier de nous avoir laisser monter. Il y a eu aussi le fais de verser de l’alcool sur le sol avant d’en boire pour remercier la patchamama et en souvenir de nos ancêtres morts.

Mes coups de gueule par pays visité ?

Vraiment pas trop de coup de gueule, sauf avec le passage des frontières et les compagnies aériennes.
Petit coup de gueule aussi en asie avec ceux qui s’occupent du tourisme comme les agences, les bus, taxi, hôtels et surtout au Vietnam. Je les ai trouvé irrespectueux, ils nous prennent vraiment trop pour des cons et au bout d’un moment c’est fatigant. J’ai d’ailleurs fini mon dernier jour au commissariat de Luang prabang après avoir réclamé de l’argent à une agence de bus qui nous avait arnaqué Lotus et moi, on en est venu aux mains avec le gérant de l’agence.

Le plus dur dans un tour du monde ?

Alors au bout de plusieurs mois ce qui devient dur et surtout fatigant c’est de refaire son sac tous les 3/4 jours. De mettre tout le temps les même vêtements qui sont de plus en plus usés et de plus en plus petit à cause des lavages dans les laveries locales. C’est d être tout le temps plus ou moins malade à cause des clim ou de la nourriture même si mon estomac à développé une résistance impressionnante.
Voilà pour les côtés techniques.
Après le plus dur pour moi ça été les séparations avec les personnes avec qui j’ai très peu de temps parfois mais très intense ou alors avec qui j’ai partagé plusieurs semaines.
Faire beaucoup de rencontres ça a été super mais ça veut dire aussi beaucoup de séparations.
Et enfin de pas être à coté des personnes qui nous aimes en France quand elles ont besoin de nous et qu’on a besoin d’elles.

Les choses qui me paraissaient utiles en France et inutiles maintenant ?

Alors je trouvais utile une TV, et bien ça fait un an que je m’en passe très bien.
Et en règle générale le voyage m’a apprit que moins nous possédons et plus nous sommes libre.

3 choses de mon sac que je garderais ?

Les grigris de voyage qu’on m’a offert au fur et à mesure des rencontres, porte clé, bracelet etc …
Une boite de tiorfan, on ne sait jamais si je ne me réadapte pas à la nourriture française.

Mon duvet car je compte bien encore faire mon vagabond en France et ailleurs.

Les anecdotes de voyages ?

Alors l’attaque d’abeilles au Népal où j’ai eu mal et j’ai bien flippé, croiser un Rhinocéros en allant boire un verre au bar au Nepal, se faire arrêter plusieurs fois par la police colombienne, et y’en a beaucoup d’autres mais ça serait trop long…
Je garde le reste pour nos futures rencontres entre ami(es) en soirée ou en famille.

Mon prochain voyage ?

Bonne question je ne sais pas encore, je retournerais bien en Amérique du sud ou au Moyen Orient. Je retournerais bien voir les personnes que j’ai rencontré aux quatre coins du monde aussi.

Mais le prochain voyage c’est les quatre coins de la France pour revoir mes ami(es) et ma famille.

Est-ce que je me suis trouvé en étant seul et est-ce  la meilleure des compagnie est d’être seul avec soit même ?

Alors je ne suis pas un solitaire, c’était un défi pour moi de partir seul et je ne le regrette pas en effet j’ai pu être confronté à moi même.
Cela a surement dû me changer sur certains points mais ceux qui me connaissaient avant s’en rendront surement plus compte que moi.

Par contre je ne pense pas que ça soit la meilleure compagnie d’être seul avec soit même. Le partage est vraiment important pour moi, c’est aussi pour ça que j’ai fait un blog, et ce que j’ai préféré en étant seul, c’est justement la liberté de faire un tas de rencontres, passer deux minutes avec des nouvelles personnes ou une journée ou deux mois et d’être seul à décider si je continu ou pas avec ces personnes.

Dans quel pays visité passerais tu , une nuit, une semaine,un an une vie et pourquoi ?

Une nuit au Vietnam,juste pour le transfert, une semaine au costa rica car ça coute trop cher,un an au Mexique car c’est grand, une vie en Colombie car je me suis senti aussi bien que dans mon pays.

Pour conclure les trois mots pour décrire mon tour du monde ?
Joie, Tristesse, RencontreS

Je vous laisse libre de me demander des précisions sur des réponses ou alors m’inviter à une bouffe ou boire un verre pour en discuter.

Le voyage continue

DCIM353GOPRO

9 Des réflexions sur “Mon bilan du Tour du Monde 2016

  1. Merci de nous avoir fait partager ce merveilleux voyage , avec tes photos , tes vidéos , tes reportages , j’ai beaucoup voyagé …grâce à toi !!!! Nous avons partagé tes joies , tes émotions , tes sourires , tes ami(e)s , tes pathologies !!!! . Bravo pour ce merveilleux périple.. J’ai adoré toutes les photos , mais cependant certaines m’ont émue plus que d’autres , notamment celles de vos  » retrouvailles  » avec Eliane , Pierre , Manon , Maëlle …..Quel moment d’émotion , de joie , de Bonheur . Bravo pour cette intensité émotive . Merci aussi pour ta visite surprise à St Maurice ……avec la complicité de TOUS. A bientôt donc ….En attendant Georges et moi on te fait plein de bisous +++++

  2. Magnifique voyage! Tu nous as fait rêver, tu as eu le courage de faire ce que je ne ferai jamais, le résumé me fait déjà rêver et voyager par la pensée, Ce partage de vie est un merveilleux cadeau que tu nous offres. merci pour tout et merci de nous faire rêver
    Isabelle (maman d Hugo), .

    • Merci beaucoup et je suis touché de vous avoir fait voyager,j’espère repartir très vite et continuer à partager mes voyages, merci de m’avoir suivi. Bise Axel

  3. Magnifique ton bilan … tu me permets de Continuer à réfléchir au sens de la vie … tu es un mec top et je suis heureuse de t’avoir garder en ami. À très très bientôt Axel . Bisous
    Véro

    • Merci beaucoup Vero d’avoir ete assidue à suivre mon voyage, je suis très heureux de t’avoir gardé dans mes amies aussi, on ce vois bientot. Bisous

  4. J’adore !!!!
    Tres bien ecris en plus !!!!
    Hâte d’en savoir plus !!!
    Merci pour ces partages car j’ai beaucoup voyagé grâce à toi cette annee ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*